lundi 2 juillet 2012

Choc artistique

Ca ne m'arrive pas tous les jours, de recevoir un choc artistique.
Et c'est encore meilleur lorsque je ne m'y attends pas.
Imaginez.
Je suis assise, là dans une médiathèque, derrière ma petite table d'auteure, avec une pile de livres, pour une fête d'écrivains locaux A vous d'écrire, à nous de lire. Une harpiste pince quelques cordes, une bibliothécaire cherche non sans mal à mettre en route un DVD. Avec Françoise Lemaître, ma voisine - et de table et dans la vie - nous bavardons, publications, maisons d'édition, salons, ... Quelque chose auquel nous prêtons peu d'attention se prépare.
On demande à une jeune dessinatrice, Marine Blandin, d'introduire sa BD. Marine me fait aussitôt penser à Cabu, modeste et sympa, pourtant, je ne sais pas encore le reste.
Soudain ça démarre. Fables nautiques accompagnées à la harpe par Isabelle Olivier.
Et là, c'est comme un coup dans l'estomac. Tout disparaît, je suis dedans, entièrement.
Les dessins parlent d'eux-mêmes. On comprend tout de cette nageuse longiligne sans qu'elle ne prononce un mot. La musique apporte une force incroyable.
Le temps file et je reste suspendue, aux images, à la musique. C'est FORT. Epoustouflant.
Juste de l'art. Jamais-vu, impossible à décrire. Emotion à l'état pur.

Je suis bluffée et Marine à qui je demande si c'est bien son livre que l'on a vu là, et qui dit un oui timide, et qui n'a qu'un exemplaire avec elle parce que bon voilà, elle n'y a pas pensé, n'a pas imaginé que ...


Pour en savoir plus, il faut aller sur son site, là :
http://marine-blandin.blogspot.fr/


Quant à Isabelle Olivier, la harpiste complice, elle se présente à présent, explique son parcours, pourquoi elle est émue de jouer dans cette bibliothèque, autrefois conservatoire de musique et où elle a pris ses premières leçons ... Et puis Isabelle Olivier poursuit, raconte son voyage en Afrique, la harpe sur le toit, sa collaboration avec Agnès Varda, ... Puis parle de son album DODECASONGS, pour fêter ses 20 ans de scène, un album enregistré sur la route de concerts choisis, avec de nombreux invités, musiciens ou poètes, ... et là DECLIC ! J'ai déjà entendu Isabelle Olivier parler de cet album, sur France Culture, je me souviens que ça m'avait bigrement intéressée, la construction de son album, ses goûts, mais ... comme j'ai une mémoire de sauterelle pour les noms, je n'avais bien évidemment pas mémorisé le sien. 
Pour une surprise, c'est une chouette surprise. Et c'est vrai qu'Isabelle Olivier joue de la harpe différemment. 



Pour en savoir plus, et oui, soyez curieux, allez voir là :
http://www.isabelleolivier.com/

Jusqu'où je peux aller

Publication de la nouvelle "Jusqu'où je peux aller", un texte où je parle d'escalade (moi qui aie le vertige ;) ) et de...