dimanche 18 janvier 2015

Silencieux, encore


Je relis mon billet précédent et je m'aperçois d'une chose : je ne dis rien sur "Silencieux" !
Je reprends, l'ouvrage une fois encore sur le métier.


"Silencieux" est un roman, mon premier, publié aux éditions de la Rhubarbe, cette jolie maison littéraire et bourguignonne.

"Silencieux", une histoire de silence et de mots. De mots ou de maux.
Le silence est un drôle de refuge, mais les mots ne reflètent qu'une vérité.

Isabelle, au centre du roman dont elle est le "je", est kinésithérapeute, trentenaire plutôt solitaire. La lettre d'une amie d'enfance vient bousculer sa vie, Isabelle plonge dans le passé, prête cette fois à affronter ses peurs.
Le présent est lui aussi source de questionnements. Son petit-ami parle du temps qu'il fait et non de ce qu'il ressent. L'écrivain blessé qu'elle soigne chaque jour, reste silencieux, s'exprimant par son regard, réservant sa verve et ses rires pour d'autres. Sa mère parle trop sans jamais aborder le fond des choses, craignant l'intimité. Au cabinet, les termes sont médicaux, pour rassurer les patients, les parents d'enfants malades, sans toujours y parvenir.

Isabelle s'interroge, observe, cherche à comprendre les autres, ces êtres insaisissables, revient sur son passé, à quel moment tout s'est noué ? Comment trouver l'apaisement, un sens véritable à sa vie ?
Il faudra des rencontres, des retrouvailles, des rires et des larmes, des mots pour défaire le nœud et savoir quelle direction donner au présent.

Jusqu'où je peux aller

Publication de la nouvelle "Jusqu'où je peux aller", un texte où je parle d'escalade (moi qui aie le vertige ;) ) et de...