samedi 21 octobre 2017

Au pied de la lettre, le dernier roman d'Isabelle Minière



Je le raconte souvent, j'ai ressenti une grande proximité avec Isabelle Minière en lisant pour la première fois l'un de ses textes, "Les vacances", nouvelle publiée dans Brèves il y a quelques années. Je ne connaissais pas Isabelle.

Pascal Arnaud, plusieurs mois ou années plus tard, m'a raconté tout joyeux qu'il allait publier le prochain livre d'Isabelle Minière. N'ayant aucune mémoire des noms, je n'ai pas fait le rapprochement.

Puis j'ai rencontré Isabelle, sans doute à une séance de dédicaces de notre maison d'édition D'un Noir Si Bleu. Et j'ai trouvé que c'était une bien belle personne. J'ai lu "Mon amoureux et moi" et la plupart de ses romans et recueils. J'ai entendu une musique très personnelle courir de livre en livre. 
A la centième de Brèves, en 2013, j'ai découvert qu'elle était l'autrice des "Vacances"... Je n'ai pas été si surprise, au fond. 


Le dernier roman d'Isabelle Minière, "Au pied de la lettre", son dix-neuvième livre, est dans la lignée de sa bibliographie : on y retrouve avec bonheur des personnages attachants, une finesse du propos, beaucoup d'humour.
Ses trois derniers livres, publiés chez Serge Safran éditeur, relèvent d'une même filiation, s'ils sont bien ancrés dans le réel, et même dans le quotidien, ils peuvent aussi être lus tels des contes philosophiques, tant ils élèvent la pensée. Subtil équilibre.

"Au pied de la lettre" prend une forme épistolaire à sens unique : les lettres de Bathélémy à un psychologue que jamais il ne rencontre. Comme s'il était dans son cabinet, le narrateur se confie à coeur ouvert. Il raconte sa vie qui lui échappe, cherche à se comprendre : est-il en dépression ? Au fil des pages, Bathélémy révèle la vie qu'il mène, s'interroge sur le poids du passé sur son présent. C'est un homme positif, intelligent sous son apparente naïveté, résilient, et par petites touches il met sa vie en mouvement, jusqu'à reprendre le volant qu'il avait peu à peu confié, par refus des conflits, à sa compagne, une femme abreuvée aux séries, autocentrée, et tout simplement méchante.

"Au pied de la lettre" est un roman d'une grande humanité, généreux, à l'image de son autrice.


Il est à lire, à offrir à un proche qui compte. Un bel imperméable rouge sous un ciel gris d'automne.




Jusqu'où je peux aller

Publication de la nouvelle "Jusqu'où je peux aller", un texte où je parle d'escalade (moi qui aie le vertige ;) ) et de...