mardi 17 septembre 2013

Sorcières ordinaires




"Sorcières ordinaires" de Michèle Gazier, est un recueil de 7 nouvelles publié aux éditions Calmann-Lévy en 1998, avant d'être repris chez Folio.
Ce livre me suit depuis un bout de temps, ces 7 histoires me hantent gentiment depuis des années. Et c'est pour cela que je suis si heureuse de la participation de Michèle Gazier à l'édition 2013 du Salon "Nouvelles en musique". J'imagine un dialogue savoureux entre Michèle Gazier et Jean-Marie Blas de Roblès disposant lui aussi de quelques belles histoires de sorcières ordinaires dans son recueil "Mémoire de riz"...

Les sorcières ordinaires sont des femmes aux pouvoirs étranges qui se cachent derrière une apparence tranquille : une vieille parente pratiquant peut-être la magie noire, une jeune mère de famille rêvant dans une langue qui lui est étrangère, de petites servantes fantomatiques, anachroniques et omniscientes, une jeune fille aussi belle que glaciale, une femme de caractère à l'identité changeante, une indienne fille du volcan, une écrivaine prédisant malgré elle l'avenir ...

Les références littéraires se savourent au fil des pages, s'invitent parfois au sein d'une intrigue, que ce soit Paul Eluard dans "Bleu, blanc, rouge et pas d'étoiles" ou Federico Garcia Lorca dans "La salle de Federico". Pas si surprenant quand pour l'écrivain tout est littérature.

Et si ces histoires nous entraînent aux frontières du réel, elles n'en sont pas moins portées par une écriture simple et fluide où chaque mot tient sa place. Ni plus ni moins. Une écriture qui se dessine dès la première ligne

                               "Il est un souvenir d'enfance qui m'obsède encore aujourd'hui." 

Jusqu'où je peux aller

Publication de la nouvelle "Jusqu'où je peux aller", un texte où je parle d'escalade (moi qui aie le vertige ;) ) et de...